Copyright © 2015. Tous droits réservés.Christophe Chazalon

Archives des années 1595 à 1599

Les extraits de cette période ont en partie été transcrits par Alfred Cartier. Le dépouillement des différents registres et documents attenants aux registres du Conseil, réalisé par nos soins, en plus des extraits des RC non considérés par Cartier, apportent un complément concret d'extraits sur le monde de l'imprimerie genevoise durant ces années.

Les extraits des documents d'archives sont proposés sur ce site en libre accès. Ils ne donnent pas pour autant droit à une utilisation abusive ou une quelconque édition complète ou partielle autre que des citations ponctuelles dans un travail de recherche. Dans ce dernier cas, il sera simplement demander de préciser, en plus de la cote du document, la source, à savoir www.1001geneve.net.

  • en gras = passage collationé
  • en normal = passage non collationé

1595

07 janvier 1595
  • (Catholicon) - A esté icy veu un livre composé contre les Ligueurs de France intitulé Catholicon d'Espagne, lequel, pour estre trop picquant et mal edifiant, a esté suprimé et defendu après le debit de ceux qui restent encore à vendre en la ville.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 04) [-]

_

24 février 1595
  • (Papier; Imprimerie) - Mrs de Beze et Boiteux ont comparu ceans, de la part de leur compagnie des ministres, requerant ordonner que pour le fait de l'impression qu'il y ait un lieu où tout le papier soit raporté pour estre visité par Avantin [Caju], Cartier, Stœr et Jean Martin qu'ils sont trouvés capables et que lesd. imprimeurs soient enjoints d'avoir des correcteurs suffisans afin de conserver la bonne renommee de l'impression de ceste ville qui s'en va perdue. A esté arresté que le susnommez soient deputés pour visiter aux magasins des papetiers leur papier et faire transporter aux halles le papier qui ne sera trouvé estre selon l'ordonnance pour y adviser. Et quant aux correcteurs, est commis le sr Lect pour adviser sus lesd. correcteurs qui ne seront acceptés par les imprimeurs sans son adveu, à peyne de confiscation de leur marchandise, comme aussi en general sur toute l'imprimerie.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 37v°) [-]

_

25 mars 1595
  • (Henry Estienne) - Les srs ministres [de Beze et Trembley] et anciens du consistoire [Le Fort et Diodati] ont derechefz proposé que le seigneur Henry Estienne, absent de ceste cité des quelques annees, combien qu'il ayt esté solicité de revenir vivre en sa maison et y continuer son train et profession d'impression, n'en a tenu compte laissant en necessité sa femme et famillie, et cessant par ce moyen le train de sa vocation, ce qui est contre l'ordonnance expresse de ses parens qui veullent que led. estat d'imprimerie soit continué, ce qui attouche à la Seigneurie, ayans requis, pour evitter le blasme qu'encourt led. Estienne pour se rendre ainsi vagant, qu'il plaise prouveoir de remede pour le faire revenir vivre avec sa famillie en ceste cité et y faire son train. A esté arresté que le sr procureur general annote et saisisse soubz la main de la Seigneurie tous les meubles, immeubles, imprimerie et deppendances dud. Estienne, laissant toutesfois le tout à sa femme, promectant d'en rendre bon compte et representer le tout, toutesfois et quantes au proffit de qui apartiendra et ce, par serment.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 58v°) [-]

_

21 avril 1595
  • (Guillaume de Lesmarie) - A requis luy permettre d'imprimer les livres De republica P. Gregorii qu'un marchand estranger luy a envoyé en ceste ville et lequel exemplaire ledit de Lesmarie [a presenté] à mr le recteur et à mr Causabon, qui ont attesté n'y avoir rien veu qui empesche l'impression et debitement hors la ville, entant que de besoin. A esté arresté qu'on luy ottroye sa requeste.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 78) [-]

_

09 juin 1595
  • (Harengues militaires) - [Les srs Perrot et Boiteux sont comparus ceans de la part de la compagnie des ministres]. Ils se sont semblablement plaints de ce que le sr Candole a fait imprimer sans le sceu et congé de la Seigneurie un livre intitulé Les Harengues militaires, lequel contient plusieurs choses au deshonneur du roy de France et exhaltation de la puissance du pape sus l'Eglise. A esté arresté qu'on oye demain ceans ledit de Candole pendant quoy les srs Chevalier et Lect, conseillers [sont commis] pour veoir led. livre et rapporter.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 109v°) [-]

_

10 juin 1595
  • (N. Pyramus de Candole) - Appellé icy pour avoir fait imprimer Les Harengues militaires sans congé et l'avoir monstré aux srs commis sus l'imprimerie, sinon à m. David [Le Boiteux] qui s'en est acquitté assés legerement, attendu qu'il a passé plusieurs fautes, tant en la correction qu'à la substance du livre, qui contient plusieurs louanges du pape et des invectives contre le moderne roy de France, a esté arresté que led. livre soit corrigé par l'advis des ministres et qu'on face de bonnes remonstrances aud. Candole pour l'avoir fait imprimer sans licence et l'avoir communiqué au sr Lect, commis sus l'imprimerie, auquel on mande, tant aud. Candole que autres imprimeurs, de communiquer tous les livres qu'ils feront imprimer par cy-après, à peyne d'estre chastiés.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 111) [-]

_

09 juillet 1595
  • (Imprimeurs) - Ont requis estre exemptés de faire la garde de jour, attendu leur estat qui est tellement subjet qu'ils ne peuvent s'en distraire sans grande perte. A esté arresté qu'en faisant les gardes de nuict et y mettant de jour homme capable, on les exempte de les faire en personne.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 129v°) [-]

_

11 août 1595
  • (Henry Estienne) - Le consistoire a remonstré comme la longue absence d'Henry Estienne, laissant en necessité sa famille, est scandaleuse, priant d'y pourveoir tant pour l'edification de l'Eglise que pour l'honneur et profit public, et que ledt Estienne soit comminé par une bonne fois de venir rendre son devoir au retour de la prochaine foire. A esté arresté que le sr Du Pan y alant luy notifie qu'à defaut de revenir après ladte foire, sera pourveu à sa famille, suyvant le testament de son pere et les precedens arrests.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 152) [-]

_

22 ocotbre 1595
  • (Histoire d'Escosse; Guillaume de Lesmaries, imprimeur) - A requis luy permettre d'imprimer L'Histoire d'Escosse en latin et en françois, attendu qu'elle a esté cy-devant imprimee. A esté arresté, ce nonobstant qu'on luy en face refus, d'autant mesmes qu'il y a en lade Histoire des termes invectifs contre la royne d'Angleterre.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 187) [-]

_

1er décembre 1595
  • (Henry Estienne) - Mrs de Beze et Perrot sont comparus ceans de la part de leurs freres ministres pour le fait de Henry Estienne, duquel le pere auroit cy-devant ordonné que cas advenant que sa presse cessast, elle tombast es mains de son plus proche, ce qu'est advenu en tant que led. Henry ne fait que roder dès six ou sept ans parmi l'Allemagne, laissant sa famille en grande disette, nonobstant les commandemens que luy ont esté reiterez plusieurs fois de la part de la Seigneurie de se retirer en la ville et suyvre son estat et vocation, et veu que son fils est homme de lettres comme aussi son gendre qui y pourront tenir la main, ont prié de l'apeler pour scavoir de luy s'il voudra faire ce que son ayeul luy a commandé et qu'on inventorise le tout. A esté arresté qu'on procede suyvant le dit avis.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 209v°) [-]

_

03 décembre 1595
  • (Henry Estienne) - Monsieur le premier syndique a rapporté avoir parlé à Paul Estienne, suyvant l'arrest du premier de ce mois, lequel a accepté de satisfaire au contenu d'iceluy jusques au retour dud. Henry Estienne, son pere, priant neaulmoins d'en advertir sa belle-mere, afin d'eviter toute dispute. A esté arresté que les srs scholarques le notifient à lade belle-mere.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 211) [-]

_

08 décembre 1595
  • (Papetiers) - Les seigneurs commis sus le fait de l'imprimerie s'estans assemblés pour adviser aux grands abus qui despuis quelque temps se sont glissés audt estat à l'occasion, principallement, du mauvais papier, avec grand dommage et deshonneur de ce public et ayans appellés les principaux marchands imprimeurs de ceste cité, se plaignans de ce que dessus, assavoir honn. Jean de Tournes, de Candole, Stœr, Lesmarie, Chouet, Le Febvre, Le Preux et Jean Martin, ensemble ouy le sr Du Pan, Balexert et la sœur dud. sr Du Pan, faisans seuls le train dud. papier, ont finalement, par l'advis et consentement commun de tous les susdt  trouvé les articles suyvans estre propres et necessaires pour remedier ausdt abus:
1- Que dores en avant tout le papier qui arrivera sera porté à un magasin public de ceste cité pour y estre chacun, sambedi, visité par Jacob Stœr et Jean Martin.
2- Que quiconque n'aura conduit ledit papier audit magasin public avant que l'exposer en vente payera l'amende de XXV florins au public et autant au revelateur.
3- Que les papetiers qui auront fait papier jugé non recevable seront aussi amendez de vingt-cinq florins et confiscation de marchandise.
4- Que tout papier devra estre marqué aux formes dedans et dehors et que chacun devra bailler sa marque aux commis sur ladite visitation, afin qu'on puisse cognoistre par qui tel mauvais papier aura esté fait.
5- Que les papetiers sujets à ceste Seigneurie ne pourront vendre ou transporter aucun papier ailleurs qu'en ceste cité, à peyne d'estre chastier.
6- Que le papier qui sera icy apporté ne pourra estre vendu dehors ou transmarché qu'au prealable les imprimeurs de la ville ne soient pourveus et à cest effect devra led. sr Du Pan et autres maniant tel train le leur presenter.
A esté arresté qu'on approuve lesd. articles, mandant au sr Canal de notifier aux papetiers les articles qui les concernent et, en outre, leur commander qu'il laissent batre leurs pattes par l'espace de 24 heures pour le moins et aussi les laissent pourrir à suffisance.
(A.E.G., R.C. 90, fol. 213) [-]

1596

10 février 1596
  • (Imprimerie) - Mr Lect estant absent, a esté arresté qu'on commet m. le syndique Canal pour estre superintendant sur l'imprimerie jusques au retour du sr Lect.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 38v°) [-]

_

09 mars 1596
  • (Hoirs d'Eustache Vignon) - Ont requis leur permettre d'imprimer un livre de mathématiques intitulé Exercitationum cyclicarum pars prima et secunda contra Oruntium Fineum, lequel ne contient rien de contraire à la vraye religion ny contre l'Estat. A esté arresté qu'il soyt veu par m. de La Faye qui en fera rapport.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 50) [-]

_

09 juin 1596
  • (Henry Estienne) - Mrs Perrot et de La Faye sont comparus ceans de la part de leurs freres et du consistoire requerans d'exhorter ledit Estienne qui est de retour de faire son devoir, scavoir en quel estat sont ses affaires, l'inciter à faire travailler son imprimerie et en cas que par necessité il faut contraint faire un voiage en France, comme il pretend, qu'il soyt adverti de laisser en bon train sa maison, soubz la conduite de son fils, à faute de quoy il y sera proveu suyvant le testament de son pere. Arresté que ledit Estienne soit appellé ceans à midy pour l'effect susdit.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 111v°) [-]

_

27 juillet 1596
  • (Henry Estienne) - Lesd. srs ministres ayans donné par advis que ledit Estienne est sus son despart à Lyon et à Paris pour consumer le reste de ses biens sans donner aucun ordre à sa famille et imprimerie, combien que il ayt esté souventefois sommé d'y pourveoir, a esté arresté de l'apeller ceans après disner pour luy defendre ledit voiage que prealablement il n'ayt pourveu à sadite famille, suyvant l'advis à luy donné par lesd. srs ministres.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 144) [-]

_

14 août 1596
  • (Bible) - D'autant qu'on entend qu'un certain imprimeur de La Rochelle imprime la Bible, laquelle les pauvres françois de ceste cité avoient commencé d'imprimer, les sp. ministres de ceste eglise ont advisé d'en escrire aux pasteurs et anciens de lade eglise de La Rochelle, requerans que Messieurs y adjoignent leur intercession. Arresté qu'on en escrive.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 160) [-]

_

19 août 1596
  • (Henry Estienne) - Ledit spectable de Beze a encores proposé, combien qu'il n'ayt heu charge du consistoire de ce faire, que pour avoir esté Henry Estienne et son fils aux prises ensemble, ilz furent appellés hier aud. consistoire et là, remonstrés et qu'on veois bien que ledit Henry Estienne, pere, n'est en bons sens, qu'il neglige à travailler et faire rouler son imprimerie. Qu'il plaise y prouveoir d'authorité veu la dissipation qu'advient par cela à son mesnage, estant prest à faire un voyage. A esté arresté que la comination à luy faicte de faire travailler son imprimerie soit limitee dans ung moys prochain, autrement que telle comination sortira effect.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 160) [-]

_

25 novembre 1596
  • (Imprimerie) - Monsieur le premier syndicque a proposé qu'il y a grande plaincte sur le faict de l'imprimerie, laquelle s'en va bas pour n'estre assortie de bon papier, ayant demandé au sr conseillier Dupan d'où cela procede, lequel ayant simplement discouru sur le faict de la papeterie a dict qu'il ne tient qu'aux imprimeurs qu'ils ne soyent assortis veu qu'il leur a tousjours presenté son papier, lequel il leur offre bailler et delivrer en le luy payant comme il luy est payé ailleurs, veu que c'est son train et negoce. Et quand à luy, il tache à le faire faire bon. Sur ce, a esté exhorté de tenir la ville bien assortie de bon et grande quantité de papier, affin que l'imprimerie ne chomme.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 224v°) [-]

_

28 novembre 1596
  • "Testament de Nycolle Vassal, vefve de maitre Charles Denier, en son vivant bourgeois et libraire, par lequel elle donne es povres de la Bourse françoyse cinq florins, paiables après son decès par  Theophile Denier, son filz. Et s'il estoit mort comme elle le presumoit, institue en son lieu Guiliemette Triperel, sa mere/niece ?. Daté du 28 novembre 1596".
(A.E.G., Archives hospitalières Dd1, fol. 91v°) [-]

_

29 novembre 1596
  • (Olivier Dagonneau; Guillaume de Lesmaries) - Estant veues les excuses et raisons fournies par escript par lesd. Dagonneau et Lesmaries, occasion des Chansons spirituelles nouvellement imprimees par led. Lesmaries sans congé, lesquelles le commis sus l'imprimerie disoit devoir estre supprimees, a esté arresté qu'on decharge led. Lesmarie, et que lesd. excuses et raisons soient communiquees ausd. commis.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 226v°) [-]

_

1er décembre 1596
  • (Olivier Dagonneau) - Les srs commis sur l'imprimerie ayans rapporté leur advis sur les Chansons spirituelles que sa femme avoit fait imprimer sans congé, arresté qu'on luy laisse debiter lesd. chansons et que tant luy que les autres soient advertis de n'imprimer dores en avant aucuns livres de theologie sans congé de ceans.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 229v°) [-]

_

14 décembre 1596
  • (Imprimerie) - Mrs de Beze, Boiteux et Colladon ont comparu ceans, se plaignans de ce que, combien qu'on ayt taché cy-devant de mettre ordre sur l'impression, cela n'a sorti aucun effect, si bien que l'imprimerie s'en va comme perdue pour n'y avoir du papier propre pour travailler, en quoy, outre l'utilité particulière et publique, l'Eglise y a interestz, priant le sr Du Pan y pourveoir par quelque bonne execution. Ouyes sur ce les raison dud. sr Du Pan, comme aussi le rapport de m. le syndicque Canal qui a visité les papetiers, a esté arresté qu'on commette les srs Canal, Malliet et Lect, conseillers, pour, avec deux minsitres, ouir les imprimeurs et led. sr Du Pan, comme aussi veoir les ordonnances et rapporter le tout au plus tost.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 237) [-]

_

20 décembre 1596
  • (Imprimerie) - [Mrs de Beze et Boiteux sont comparus de la part de leurs freres]. Ils prient que la commission qu'on a fait sur la papeterie et imprimerie sorte son effect. Sus ce, a esté arresté que les srs commis vacquent à la commission sus ce faite.
(A.E.G., R.C. 91, fol. 241) [-]

1597

25 janvier 1597
  • (Freculphus; Le sr Jerosme Comelin, libraire) - A requis luy permettre imprimer les Chroniques de Freculphus, qui a esté veu par le sr Esaïe Colladon. A esté arresté qu'on le luy permet.
(A.E.G., R.C. 92, fol. 16v°) [-]

_

1er août 1597
  • (Cantiques) - MM. de Beze et Perrot sont comparus ceans, remonstrans avoir receu lettres de Languedoc et Angleterre pour faire imprimer les saints cantiques recueillis du Viel et Nouveau Testament et pour scavoir si les enfans les chanteroient par cy-après aux catechisme, disans qu'ils ont corrigé ce qu'il pouvoit avoir de faute, tant à la rithme qu'à la musique. Arresté qu'on surçoye jusqu'à ce que l'on les ayt leu, dont la charge est baillee à monsr le syndique Lect.
(A.E.G., R.C. 92, fol. 104) [-]

_

03 octobre 1597
  • (Henry Estienne, bourgeois) - Messeigneurs estans bien informés que dès plusieurs annees Henry Estienne absente la ville sans legitime occasion, neglige ses affaires et dissipe sa facultés desjà fort diminuees, abandonant sa vocation et laissant sa famille en grande necessité, et au grand interest et mescontentement de ses creanciers et scandale public, et à la perte de plusieurs bons livres et autres marchandises en la maison et magasin d'iceluy, ayans aussi veu et considéré le testament de feu Robert Estienne, leur bourgeois, par lequel il auroit très instamment defendu et prohibé aud. Henry, son fils, de rompre le train de son imprimerie, de laquelle il auroit pleu à Dieu se servir pour le bien et utilité de son Eglise et avancement des bonnes lettres, comme plus amplement est porté par ledt testament et clauses comminatoires y contenues, se ramentevans aussi les sommations et commandemens cy-devant à luy faits de leur part et par luy mesprisés. A ces causes, par trop notoires, et en execution dudit testament, et pour l'interest tant public que de sadite famille et creanciers, ont arresté que les biens et faculté dudit Henry Estienne soient annotez et inventorisés par authorité du sr lieutenant et avec fidele estimation pour en-après estre, les meubles et utensiles de maison remis et laissés à la femme d'iceluy, laquelle s'en devra charger par serment et par mesme moyen les livres, presses, fontes, characteres et tous instruments de lade imprimerie, suyvant la volonté testamentaire de sondit ayeul et sans aucune interruption, et à peyne d'y estre plus avant pourveu selon que requis sera.
(A.E.G., R.C. 92, fol. 134) [-]

_

13 décembre 1597
  • (Impost de ½ pour cent sur les imprimeurs) - Les spectables Perrot et Colladon sont comparus ceans de la part de leur compagnie pour prier que le Fennier se desiste de demander l'impost du demi pour cent sur les imprimeurs, attendu que du passé on ne l'a exigé. Arresté qu'on commande aud. Fermier de se deporter de telle exaction, laquelle n'est pas mesmes en sa tariffe.
(A.E.G., R.C. 92, fol. 170) [-]

1598

27 janvier 1598
  • (Remi Tronchin; Jaques Cohendo) - Le consistoire a requis  que sur un fait proposé d'un billet diffamatoire imprimé contre lesd. Tronchin et Cohendo, il soit informé des imprimeurs avec permission aux enquesteurs de deferer le serment à qui sera requis. Arresté que les srs commis sur l'imprimerie procedent à lad. enqueste.
(A.E.G., R.C. 93, fol. 16v°) [-]

_

09 mai 1598
  • "Testament faict par Pernecte, fillie de Mouris Gallatin, fondeur, bourgeois de Geneve, par lequel elle a donné aux pauvres de l'Hospital cent florins, payables après son decès. Plus, a legué et donné ausdt pauvres la bouticque à elle appartenant, size à Genève, en la grande Isle, à la charge que les srs procureurs dud. Hospital laisseront jouyr d'icelle bouticque led. Mouris Gallatin, son pere, sa vye durant. Et a institué son heritier led. Mouris Gallatin, son pere, au contenu du testament receu par egrege Blandin, le neuf de may 1598".
(A.E.G., Archives hospitalières Dd1, fol. 89) [-]

_

22 mai 1598
  • "Testament du sire Jaques Malet, en son vivant bourgeois et marchant de Geneve, receu par ledit Try l'an 1598 et le vingt-deuxieme de may, par lequel il legue aux povres de l'Hospital vingt-cinq florins, au College quinze florins et aux povres estrangiers aussi vingt-cinq florins, paiables six moys après son decès par discretz Gabriel et Jaques Molet, ses enfans, et par dame Laura Sartoris, leur mere, chacun pour un tiers".
(A.E.G., Archives hospitalières Dd1, fol. 91v°) [-]

_

17 juillet 1598
  • (Sr Du Plessis) - Ont esté aussi receues lettres du sr Du Plessis par lesquelles il prie d'interdire aux imprimeurs de ceste ville d'imprimer un livre qu'il a composé contre la messe, puisqu'il l'a resigné par privilege aux imprimeurs de La Rochelle. A esté arresté qu'on defende à Guillaume de Lesmaries, qui est après à le faire imprimer, de poursuivre outre.
(A.E.G., R.C. 93, fol. 110v°) [-]

_

17 juillet 1598
  • "Hon. Guilleaume de Laymaries, maistre imprimeur, bourgeois de Geneve, par son dernier testament receu par le mesme notaire [Dupont] le 17 de julliet 1598, a doné aux pauvres de l'Hospital dud. Geneve vingt florins, au College vingt florins et à la Bource des pauvres estrangers françoys soixante florins, paiables lesd. legatz six mois après son decès, instituant ses heritieres Marye Roy, sa femme, Judith de Laymarie, sa fillie, et Marye de Laymarie, son autre fillie".
(A.E.G., Archives hospitalières Dd1, fol. 83) [-]

_

28 juillet 1598
  • (Antoine Blanc) - M. Lect, commis sus l'imprimerie, ayant rapporté que led. Blanc a distribué à son appetit les chapitres du livre touchant la Cene composé par le sr de St-Aldegonde et y a mis du sien, contre le gré de l'autheur, qui en pretend grands interestz contre luy, outre ce qu'il est coustumier de ce faire, presumant beaucoup de sa suffisance. Arresté qu'il en responde en prison.
(A.E.G., R.C. 93, fol. 116) [-]

_

29 juillet 1598
  • (Anthoine Blanc) - Detenu pour avoir adjousté et osté en la copie du traicté fait par le sr de Ste-Aldegonde sur la Cene. Arresté qu'il soit eslargi moyennant bonnes remonstrances et qu'on laisse action et partie pour les dommages et interestz contre ledit Blanc, selon qu'il sera advisé par les sr commis sur l'imprimerie.
(A.E.G., R.C. 93, fol. 117) [-]

_

06 octobre 1598
  • (Nicolas de Harsy) - A presenté requeste tendante à luy permettre de continuer l'impression encommencee chez Lesmarie du Traité de l'Eucharistie composé par le sr Du Plessis Mornaix. A esté arresté qu'on luy ottroye sa requeste sans prejudice toutefois des dommages et interestz que le sr Du Plessis pourroit pretendre.
(A.E.G., R.C. 93, fol. 156v°) [-]

1599

26 février 1599
  • (Imprimerie; Papier) - Monsieur de Beze, avec le recteur du College, sont comparus ceans, remonstrans le grand blasme que reçoit ceste ville pour le mauvais papier duquel on se sert pour l'imprimerie, prient d'y pourveoir à la bonne escient. A esté arresté qu'on commet le sr Canal, conseiller, pour visiter les papeteries et tenir main à l'exacte observation des ordonnances sur les papetiers, comme elles ont esté faites desjà l'an 1563, et face executer icelles contre les defaillans, sans remission.
(A.E.G., R.C. 93, fol. 26v°) [-]

_

27 février 1599
  • (Samuel Boreau; Sr Du Plessis) - A presenté requeste tendante à luy octroyer un privilege, privativement à tous autres, de faire imprimer un livre composé par le sr Du Plessis contre la messe et ce, tant en françois qu'en latin. Arresté qu'on le luy octroye pour dix ans à la charge qu'il en donne un exemplaire en françois à chacun sr de ceans, secretaires et saultiers.
(A.E.G., R.C. 93, fol. 27) [-]

_

07 mai 1599
  • (Papetiers) - Ont presenté requeste tendante à mettre quelque prix sur le papier qu'ils font et avoir esgard à la cherté de toutes choses. A esté arresté qu'en le faisant selon les ordonnances, ils le vendent suyvant l'advis des srs commis sur lesd. papetiers, auquel on se tient.
(A.E.G., R.C. 93, fol. 52v°) [-]

_

11 juillet 1599
  • (Papetiers) - A esté fait commandement aux papetiers de rapporter et rendre tout le papier qu'ils feront en la hasle de ceste cité pour estre visité s'il sera fait jouxte les ordonnances.
(A.E.G., R.C. 93, fol. 80v°) [-]

_

16 octobre 1599
  • (Papier) - Sur les diverses plaintes de ce que les imprimeurs impriment leurs livres sur mauvais papier, au grand descris de l'imprimerie de ceste ville, a esté arresté, d'autant que les pattes sont cheres, que les srs commis sur l'imprimerie s'assemblent, estans appellez les papetiers, avec le sr Canal, conseiller, et [le] procureur general, et les marchands qui font faire le papier, et les imprimeurs, à ce qu'il soit mis un taux raisonable sur le papier d'imprimerie, afin que le papier se face jouxte les ordonances et que le sr Canal, conseiller, avec led. sr procureur general soient commis pour visiter tout le papier qui entrera dans la ville, lequel sera dechargé en un lieu commode, tel que sera advisé par lesd. srs, afin que, dores en avant, il ne s'y commette plus abus, à peyne, aux papetiers et marchands, de confiscation du papier et aux imprimeurs de confiscation du labeur qu'ilz imprimeront, et amende, outre la confiscation de XXV florins, et pour les peynes et vacations desd. srs Canal et procureur general, leur sera payé pour chacune rame de papier, trois deniers payables par lesd. papetiers.
(A.E.G., R.C. 93, fol. 116v°) [-]

_

26 octobre 1599
  • "Testament de dame Anthoynette Comelin, vefve de feuz hon. Anthoine Calvin, par lequel elle a donné à l'Hospital vingt florins, à la Bourse françoise cinquante florins, et a institué ses heritiers Pierre de Sainct-André et Estienne de La Faverge ? Receu par led. Jovenon le 26 octobre 1599 et ouvert et publié en justice le 24 octobre 1600".
(A.E.G., Archives hospitalières Dd1, fol. 85) [-]

_

04 novembre 1599
  • "Jean Varin, peinctre, habitant à Geneve, par son testament receu par le mesme notaire le 4 de novembre 1584, omologué en justice le 27 de febvrier 1599, a donné aux pauvres dud. Hospital cinq florins, aux pauvres estrangers dud. Geneve dix florins, le tout paiable après son decès, instituant ses heritiers Jaques, Pierre et Daniel, ses enfans".
(A.E.G., Archives hospitalières Dd1, fol. 83) [-]

Base de données des Archives d'Etat de Genève



Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : mercredi 30 décembre 2015